retraite
Publié le - 1783 aff. -

Le Remboursement des appareils auditifs

Les problèmes d’audition touchent aujourd’hui de plus en plus de personnes âgées. Grâce aux appareils auditifs révolutionnaires, il est de plus en plus facile de combattre la surdité de perception. Vous êtes âgée et vous venez de savoir que vous avez malheureusement des troubles d’audition. Une solution s’offre à vous, c’est l’utilisation d’un appareil auditif ! Toutefois, les prix varient d’un vendeur à un autre. Vous n’avez pas le budget suffisant pour vous en offrir. Coup de projecteur sur les différentes possibilités de remboursement des appareils auditifs.

Les déductions fiscales

Si vous trouvez un appareil auditif pas cher, vous pouvez également vous faire rembourser à travers les déductions fiscales. Il convient de noter qu’un malentendant actif peut déduire de ses revenus la moitié du coût net de son appareillage auditif. La seule condition, c’est qu’il déclare ses frais professionnel au « réel ». Pour ce faire, vous devez prouver que l’appareillage corrige vraiment votre handicap dans le cadre de votre travail. C’est une solution de remboursement pratique à ne surtout pas négliger.

Le remboursement par les régimes spéciaux

Sachez qu’un bon nombre de régimes spéciaux offrent également le remboursement des frais de votre équipement auditif (prothèses auditives et accessoires). Voici une liste non exhaustive des régimes spéciaux qui proposent une complémentaire santé (dont la prestation dépend du niveau de cotisation) : régime de la SNCF, régime militaire, régime des mines, régime de l’Assemblée Nationale, régime de la RATP, régime des marins, régime des ouvriers des établissements industriels de l’Etat, etc.

Le remboursement par la Sécurité Sociale

L’Assurance Maladie peut vous rembourser une partie de votre appareillage auditif. Afin de bénéficier de ce remboursement, vous devez ouvrir vos droits. Le remboursement varie en fonction du degré du handicap et de votre âge. Pour bénéficier de cette prise en charge, vous devez avoir sur vous une prescription médicale directement délivrée par votre médecin ORL. Mais ce n’est pas tout, il faut que l’appareil auditif que vous souhaitez acheter appartienne à une catégorie sur la liste des produits remboursables par l’Assurance Maladie.