retraite
Publié le - 1238 aff. -

Calculer la rente de son PERP

Le PERP ou Plan d’Épargne Retraite Populaire a été créé par la loi Fillon de 2003. Il est destiné à compléter les revenus pour la retraite, et l’épargne réalisée est alors reversée sous forme de rente viagère.

Un simulateur permet de calculer le montant de la rente de son PERP, laquelle peut être bénéficiée au moment de la retraite.

Le calcul de la rente

Le calcul est réalisé à partir de certaines informations, telles que le montant de l’investissement, l’âge et le sexe de l’épargnant.

Le capital actuel disponible sur le PERP constitue la base du calcul du montant desdites rentes. L’importance de la rente varie également en fonction de l’âge du retraité.

Par ailleurs, le calcul se base sur la table de mortalité, aussi appelée table de survie ; celle-ci ne peut toutefois être déterminé au moment de la souscription au PERP.

Les tables de mortalité sont publiées par l’INSEE et sont généralement renouvelées tous les 10 à 15 ans. Leur utilisation est régie par les dispositions prévues par le code des assurances.

Le calcul tient aussi compte du taux technique relatif à la revalorisation des rentes par anticipation. Celui-ci est établi avec l’assureur avant la signature du contrat.

Les avantages de la souscription à un PERP

Il est possible de casser le PERP, c’est-à-dire de pouvoir percevoir de façon anticipée une partie du capital investi avant le moment de la retraite. Ceci est toutefois réalisable sous certaines conditions, telles que l’invalidité, le surendettement, le décès du conjoint ou du partenaire PACS, l’expiration des droits aux allocations de chômage…

Par ailleurs, la souscription à un PERP peut donner lieu à une fiscalité avantageuse. Il s’agit entre autres de la déduction des revenus imposables par rapport à l’importance du montant des impositions. Cela dans la limite des 10% des revenus nets enregistrés sur l’année précédente. En effet, le capital investi est destiné à préparer la retraite, d’où lesdits avantages fiscaux accordés par l’État.