retraite
Publié le - 2233 aff. -

Comment optimiser la répartition de son épargne ?

Préparer sa retraite, percevoir un complément de revenus et pérenniser son placement font aujourd’hui partie des préoccupations majeures en France. Répartir son épargne est un moyen de sécuriser son portefeuille patrimonial, cela répartissant les différents frais appliqués. Ceux-ci sont en général les frais d’entrée, les frais d’arrérages, les frais de tenue de compte, les frais de conversion de capital en rente ou encore les frais de déblocage... Attention, certains d’entre eux risquent d’absorber le capital fructifié … C’est pourquoi, il est judicieux de souscrire à des contrats différents.

Les meilleurs produits d’épargne

Parmi les produits les plus attrayants s’inscrivent entre autres l’assurance-vie, le PERP :

  • L’assurance-vie, contrat verrouillé pendant 8 ans, permet de bénéficier d’un avantage fiscal exceptionnel : exonération d’impôt au cours de la phase d’épargne, imposition allégée uniquement sur la plus-value en cas de retrait …
  • Le PERP : il est bloqué jusqu’à la retraite, au moment de laquelle l’épargnant perçoit sa rente viagère. Sa fiscalité est plus ou moins attractive aussi bien en phase d’épargne qu’en phase de sortie en rente. De plus, les primo accédants peuvent bénéficier d’une sortie en capital pour l’achat de leur première résidence principale.

Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine

Dans le cadre de la répartition de son épargne, il est important de définir, dans un premier temps, son profil d’épargnant ainsi que son niveau de sensibilité aux risques, et ce, avant d’opter pour le choix du produit. En effet, certains produits d’épargne sont composés d’actifs en fonds en euros, en unités de compte ou en mix des deux dans le cas des contrats dits multisupports. Le conseiller propose ainsi à son client le produit qui lui convient le mieux. En effet, ses conseils sont personnalisés, à la différence de celui du banquier dont l’objectif est souvent de vendre ses propres produits.